Mono Lake

Mono Lake

Après avoir traverssé Yosemite et être passé de l’autre côté des Sierra Nevada, le paysage devient beaucoup plus aride et désertique; c’est parce que les montagnes bloquent l’air humide venant de l’océan.

Coincé entre les montagnes, à 2000 m d’altitude, juste après Yosmeite, se trouve Mono Lake, un lac très spécial sur bien des aspects :

  • son age : il est là depuis probablement un million d’années, et probablement plus
  • c’est un lac terminal, il n’y a pas d’écoulement de sortie (il est entouré de montagne) : le seule façon pour l’eau de partir est par évaporation, ce qui arrive beaucoup vu le climat chaud et sec
  • comme l’eau s’évapore depuis un million d’années, le lac a une forte salinité, trois fois plus que celle de l’océan
  • pour la même raison, et parce que les sources traversent différent type de roche, l’eau est très alcaline : elle est chargée en carbonates (son pH est d’environs 10).

L’eau de Mono Lake a un aspect épais et visqueux au touché, un peu comme du l’eau savonneuse salée. On pourrait reproduire la même chose en mélangeant de l’eau avec du sel et du bicarbonate de soude. Cette texture rend la surface très plate, presque insensible au vent.

Mirror Mono Lake

Un autre phénomène exceptionnel se déroule dans le lac. L’eau fraiche qui descend des montagnes sous terre traverse des roches volcanique et se charge en calcium. Quand elle arrive dans l’eau riche en carbonates du lac, une réaction chimique se déclenche : un précipité de carbonate de calcium (ou calcaire) se forme. Le résultat est d’étranges tours, maintenant visible vu que le niveau du lac a baissé de plusieurs mètres. Ces formations sont appelé tufa, le calcaire qui les constitue ressemble à de la pierre ponce.

Tufa tower

Le lac a aussi une biodiversité unique. Il a de (très) nombreuses mouches “Akali Flies” qui aiment l’eau alcaline (et ce sont les meilleurs mouches que j’ai rencontré : elles s’écartent quand on s’approche). Mono Lake a aussi une espèce de crevette unique, la Brine Shrimp.

Shrimp

Ces mouches et crevettes abondantes font du lac un paradis pour les oiseaux; de nombreuses espèces s’y arrêtent lors de leurs voyages migratoires.

Du fait de l’utilisation des sources du lac pour alimenter le réseau d’eau de Los Angeles, son niveau a dramatiquement baissé et l’écosystème a faillit s’écrouler. Heureusement, après une longue bataille, les défenseurs du lac ont gagné et le niveau est maintenant régulé.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *